Quelle journée !

25/05/2018

C'est aujourd'hui le 25 mai 2018 qu'une femme arrive à la tête de la bourse de New York (NYSE), depuis sa création il y a 226 ans. Et cette dame des hautes finances âgée de 43 ans s'appelle Stacey Cunningham (certainement pas de la même famille que celle de Merce ou de Michael). Sachez qu'elle n'est pas vraiment la toute première femme à la bourse, car ce privilège revient à la femme d'affaires américaine Muriel Siebert (1928-2013) qui a décroché le premier siège au féminin, en 1967. Néanmoins, une question s'impose : est-ce que cette nouvelle touche féminine à la direction va changer le style de Wall Street ? A suivre...

https://www.theguardian.com/business/2018/may/25/stacey-cunningham-nyse-first-female-president-wall-street

Au même moment à l'autre coté de l'Atlantique, l'Irlande organise son référendum historique sur le droit d'avortement et Bruxelles offre aux 28 (bientôt 27) pays membres de l'Union européenne le RGPD- le nouveau "Règlement général sur la protection des données", afin de mieux protéger la vie privée et les droits des internautes en Europe. Pas trop tôt, dans un contexte marqué par le scandale planétaire de Cambridge Analytica qui a impliqué le réseau social américain Facebook dirigé par Mark Zuckerberg (dont le hearing devant le Parlement européen du 22 mai était aussi court que grotesque, évitant toutes les questions qui fâchent). Dans les deux cas, irlandais et belge, les droits occupent une place centrale.

https://www.france24.com/fr/20180525-droit-liberalisation-avortement-irlande-referendum-vote-historique-catholique

https://ec.europa.eu/info/law/law-topic/data-protection/reform/rules-business-and-organisations/principles-gdpr_fr

A Paris, c'est le nouvel album intitulé « Fenfo » (Quelque chose à dire) deFatoumata Diawara, (née en 1982, vit et travaille entre Bamako et Milan) qui sort. Cette musicienne et comédienne malienne d'une voix aussi sublime que militante veut changer l'image négative du continent africain. Quel plaisir de l'entendre en bambara et non pas en français ou anglais. Elle est fière de son héritage et le montre ! Pour la voir jouer, il suffit de regarder un de ses neuf films dont le plus célèbre est le film « Timbuktu » d'A.Sissako, multi-césarisé en 2015. Pour l'entendre chanter, il faut encore attendre quelques mois : son prochain concert au Trianon aura lieu le 11 décembre à 19h.

https://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=19547690&cfilm=225923.html

https://www.franceinter.fr/emissions/dans-la-playlist-de-france-inter/dans-la-playlist-de-france-inter-08-mars-2018

La cerise sur le gâteau de cette journée riche en événements (malgré un petit décalage de quelques heures entre Oviedo et Paris) est que l'auteure française Fred Vargas (née en 1957) a reçu pour l'ensemble de son œuvre le prestigieux prix littéraire Princesse des Asturies doté de 50.000 € : "Son écriture mêle intrigue, action et réflexion avec un rythme qui rappelle la musicalité caractéristique de la bonne prose en français", d'après le jury.Félicitations ! En attendant une place à l'Académie française?

https://www.fpa.es/es/premios-princesa-de-asturias/premiados/2018-fred-vargas.html?texto=acta&especifica=0

https://www.livreshebdo.fr/article/le-prix-princesse-des-asturies-de-litterature-couronne-fred-vargas